La plateforme Microsoft et le BPM : des changements annoncés

07Déc13

Introduction

Il y a quelques semaines en Novembre 2013, le BizTalk Integration Summit a révélé des indications sur la stratégie Microsoft vis à vis de BizTalk Server et en général de la plateforme middleware de l’éditeur. En dehors des annonces concernant la roadmap de BizTalk Server, plusieurs annonces ont été faites concernant le BPM (Business Process Management).

Il m’a semblé utile de revenir sur ces annonces et d’imaginer le futur de la plateforme applicative Microsoft vis à vis du BPM. Le but de cet article est donc de faire un état des lieux rapide du BPM sur la plateforme applicative Microsoft, de résumer les annonces du BizTalk Integration Summit, d’envisager le positionnement de BizTalk Server dans ce nouveau paysage et finalement d’envisager comment il faut procéder en attendant la concrétisation des annonces.

Le BPM et la plateforme Microsoft

Nous n’allons pas définir ce qu’est le BPM mais si nous pouvons le résumer en quelques mots nous pouvons dire qu’il s’agit de l’ensemble des outils et procédés qui permettent de modéliser, motoriser et superviser les processus métiers transverses de l’entreprise.

Implémenter du BPM dans le système d’information d’une entreprise suppose donc de savoir:

  • Modéliser les processus (qu’il s’agisse de processus humains ou de processus d’intégration avec des applications ou partenaires)
  • Héberger et exécuter ces processus
  • Superviser et suivre l’exécution de ces processus.

Les technologies et produits Microsoft permettent de réaliser ces différentes disciplines du BPM comme cela est décrit dans l’article MSDN ci-après : http://bpm-integration.archims.fr/

En revanche, il est vrai, comme vous pouvez le constater dans l’un des schémas de cette page MSDN, que le BPM dans la plateforme Microsoft, n’est possible qu’en intégrant plusieurs technologies/produits. Certes l’intégration de ces produits est facilitée du fait que ces produits sont édités par la même société, il n’empêche que cette apparente dispersion des fonctionnalités ne facilite pas la compréhension par les clients et peut être un frein à l’adoption de la plateforme applicative Microsoft.

Si l’on reprends les disciplines que nous avons cités préalablement, voici comment nous pouvons synthétiser le positionnement des produits Microsoft:

  • Modéliser les processus :
    • BizTalk Server (et Visual Studio + Excel) pour la modélisation des processus d’intégration et les KPIs associées (processus permettant la connectivité entre les applications du SI et avec les partenaires)
    • .Net Workflow Foundation (et Visual Studio ou SharePoint Designer) pour la modélisation des processus humains
    • Le moteur de règles de BizTalk (BRE) ou le moteur de règles de WF pour l’implémentation de la logique business
  • Motoriser les processus :
    • BizTalk Server et BizTalk Services pour les processus d’intégration
    • Un host Workflow Foundation pour les processus humains (soit AppFabric Server, soit WF Manager ou SharePoint)
    • AppFabric Server et IIS pour l’hébergement des services Web
  • Superviser les processus :
    • Le BAM de BizTalk Server pour les processus d’intégration
    • AppFabric Server pour le suivi de l’exécution des services Web et des worflows humains.

Limitations et améliorations attendues

Quand on dispose de l’expérience autour de cette plateforme applicative, ce qui est notre cas chez MiddleWay, le positionnement de chaque produit prend tout son sens et s’imbrique correctement.

En revanche il est vrai que la plateforme pourrait bénéficier d’une approche plus intégrée, qui faciliterait sa compréhension et sa mise en oeuvre. Quelques explications:

  • Visual Studio est l’outil phare pour la modélisation des processus. Il permet de modéliser des workflows humains (avec le Workflow Designer) et des processus d’intégration (avec l’Orchestration Designer). En revanche, ces deux designers intégrés à Visual Studio ne partagent ni les mêmes surfaces de dessin ni la même toolbox. Il n’est donc pas possible de designer en une seule fois un processus global (humain et d’intégration) ;
  • L’hébergement et la motorisation des processus suppose là aussi de différencier les processus humains (qui seront hébergés dans AppFabric ou WF Manager) et les processus d’intégration (qui seront hébergés dans BizTalk Server et BizTalk Services).
  • La supervision, pour terminer, est elle aussi fragmentée puisqu’il faut utiliser les outils d’AppFabric pour suivre les processus humains et les services Web, et les outils de BizTalk Server/Services pour le suivi des processus d’intégration.

D’un point de vue technique, il est donc nécessaire de comprendre cette fragmentation et de s’adapter en sélectionnant l’outil correspondant à chaque besoin. Chose qui n’est pas aisée pour toute entreprise qui débute avec la plateforme Microsoft et qui parfois s’avère difficile à vendre lorsque l’on est confrontés à la concurrence qui parait, en apparence en tout cas, plus intégrée et plus cohérente.

Les annonces dans le domaine du BPM

Lors du BizTalk Integration Summit de Novembre 2013, des annonces intéressantes et structurantes ont été faites par Microsoft vis à vis de BizTalk Server et de son positionnement BPM.

Microsoft semble visiblement avoir pris en compte les retours des clients et partenaires et oriente donc son produit BizTalk Server pour répondre le mieux possible à ces attentes. Vous pouvez retrouver intégralement la session ici : http://channel9.msdn.com/Events/BizTalk-Integration-Summit/2013/BTIS02

Modélisation des processus

Microsoft annonce qu’un outil unique permettra de modéliser à la fois les processus humains et les processus d’intégration. Cet outil offrira aussi les fonctionnalités permettant de définir les indicateurs sur ces processus (KPI) et la mesure de qualités de services (SLA).

L’outil sera probablement un designer intégré dans Visual Studio et se déclinera peut être sous forme d’un outil dédié aux utilisateurs moins techniques (comme l’est aujourd’hui le SharePoint Designer pour les workflows).

Cet outil fusionnera donc le designer d’orchestrations, le designer de workflows ainsi que l’add-in Excel BAM de BizTalk.

Il sera possible d’étendre la boîte à outils des activités utilisables dans les processus (comme il est possible de le faire aujourd’hui pour les WF mais qui n’a jamais été possible pour les orchestrations BizTalk).

Pour les partenaires, des opportunités business sont annoncées puisqu’il sera possible de publier dans un store les activités ainsi développées mais également des modèles de processus métiers (par exemple, des modèles qui correspondent à des domaines métiers bien particuliers).

Pour que la modélisation dans un seul designer des processus humains et des processus d’intégration soit possible, cela suppose que la technologie sous-jacente de ces processus sera elle aussi commune. En d’autres termes, les orchestrations BizTalk deviendront des workflows, comme cela est déjà le cas dans BizTalk Services (la version Cloud de BizTalk Server). Cette fusion des workflows et des orchestrations avait été annoncée il y a plusieurs années mais n’avait pas été mise en oeuvre. Nous pouvons donc nous attendre à cela dans les prochaines versions de BizTalk Server, ce qui est une excellente nouvelle tant les orchestrations et leur technologie XLang/S paraissent dépassées par rapport aux workflows.

Microsoft annonce également que le moteur de règles, indispensable dans une plateforme BPM, sera le Business Rules Engine de BizTalk. Ce choix semble faire suite à un feedback très positif de la communauté autour de ce moteur de règles qui est en effet performant et très flexible. Le moteur sera porté dans le Cloud pour être utilisable au sein des processus hébergé dans Windows Azure. La modélisation des règles sera offerte via l’outil de modélisation des processus.

Hébergement et motorisation des processus

Concernant l’hébergement et la motorisation des processus, la simplification est au rendez-vous : comme nous venons de le mentionner, les orchestrations deviennent des workflows et leur hébergement est donc possible dans le même moteur que ces derniers.

Au programme, une simplification dans le déploiement des processus, une supervision centralisée et une meilleure cohérence.

Microsoft ne mentionne pas encore si le moteur qui hébergera ces processus est l’actuel moteur de BizTalk Server, le moteur d’AppFabric ou bien encore le moteur de WF Manager. Cela n’a finalement assez peu d’importance puisque ce qui compte ici est qu’un seul moteur permettra d’héberger tous les processus.

Supervision des processus

Microsoft annonce que le BAM de BizTalk sera le coeur de la solution de supervision des processus (pour les KPI et les SLA). Le BAM, pour rappel, permet de collecter les indicateurs des processus et les stocke pour les restituer aux utilisateurs.

Microsoft annonce un nouveau portail BAM permettant la restitution des indicateurs aux utilisateurs et probablement la notification de ces utilisateurs en cas de problèmes de SLA sur les processus.

Cloud first

Fidèle à sa stratégie, Microsoft va tout d’abord implémenter ces fonctionnalités dans le Cloud Azure, au sein de BizTalk Services, pour qu’ensuite ces fonctionnalités soient portées en version à demeure dans BizTalk Server.

Roadmap annoncée

Microsoft n’annonce pas de dates pour toutes ces évolutions de la plateforme. En revanche Microsoft confirme que les roadmaps de BizTalk seront alignées sur :

  • Une mise à jour de la solution Cloud BizTalk chaque trimestre;
  • Une mise à jour majeure de BizTalk Server tous les 2 ans;
  • Une mise à jour mineure de BizTalk Server chaque année (essentiellement pour des alignements techniques avec la plateforme Windows, SQL Server et Visual Studio).

On peut donc supposer que ces évolutions vont arriver progressivement dans BizTalk Services (Cloud) a partir des prochaines mises à jour et on peut espérer avoir une version de BizTalk Server alignée sur BizTalk Services en 2015. Ces dates n’engagent que moi vu qu’aucune date n’a été mentionnée.

Que faut-il faire en attendant ?

Quelle est donc la stratégie à adopter pour faire du BPM dans la plateforme applicative Microsoft ?

Les évolutions annoncées par Microsoft sont cohérentes avec l’actuelle plateforme, elles consistent simplement à rendre plus lisible le positionnement des produits et la compréhension des usages de ces produits. C’est également l’occasion pour Microsoft de capitaliser sur des technologies qui sont très performantes et largement diffusées aujourd’hui. Il n’y aura pas de remise en cause des investissements réalisés lors de ces dernières années autour de BizTalk, AppFabric et .Net.

La stratégie qu’il faut considérer aujourd’hui, en attendant les évolutions annoncées, est la suivante :

  • BizTalk Server et BizTalk Services : pour les besoins d’intégration (applications ou partenaires);
  • .Net Workflow Foundation : pour les processus humains;
  • WF Manager et AppFabric Server : pour l’hébergement des services Web et des workflows;
  • BizTalk BAM : pour la supervision des processus;
  • BizTalk BRE : pour les règles métiers.

En suivant cette stratégie, que nous conseillons chez MiddleWay à nos client et prospects, vous investissez sur des technologies qui sont pérennes et qui permettent dès maintenant de mettre en œuvre une plateforme BPM performante et agile.

Restez à l’écoute, nous vous informerons lorsque cette stratégie BPM s’affinera.

Bien entendu, n’hésitez pas a commenter cet article pour donner votre avis, et suivez nous sur Twitter http://Twitter.com/@middlewaysas.

Publicités


No Responses Yet to “La plateforme Microsoft et le BPM : des changements annoncés”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :